L’HISTOIRE DES DÉBUTS DE LA DÉTECTION ET DU NCMD

au ROYAUME-UNI

 

Il est toujours intéressant pour nous Français, de voir comment nos amis britanniques se sont unis en partant de rien, grâce à des personnes motivées et passionnées par leur Loisir, prêtes à se battre pour défendre leurs idéaux.
Nous vous proposons de découvrir ici de manière synthétisée à travers quelques dates-clé, une part de l’histoire de la détection Outre-Manche, et plus particulièrement celle de la création du Conseil National de la Détection Métallique ( NCMD ), l’organisation nationale qui représente et défend les intérêts de tous les prospecteurs au Royaume-Uni.
Bonne lecture à tous !
👉 Milieu et fin des années 60 : « Les prémices » :
Durant cette période, les prospecteurs sont avant tout de joyeux intrépides, très isolés et très solitaires.
👉 Années 70 : « Les débuts » :
Durant les années 70, la détection de métaux en Angleterre gagne progressivement en popularité. Des grandes marques telles que C-Scope, Arado et Tesoro font leur apparition.
Au milieu des années 70, de petits groupes de personnes commencent à se constituer en clubs. ( l’équivalent des associations en France )
Le nombre de passionnés de détection augmente énormément.
Un magazine existe désormais pour les amoureux du loisir ; « Treasure Hunter ».
Ce magazine diffuse l’info à tous les prospecteurs concernant l’émergence de petits clubs un peu partout. Par son intermédiaire, les gens parviennent à créer du lien et s’échangent des messages au sein d’une même région pour s’unir ✊
👉 1978 : Le relai du « Treasure Hunter » :
Grâce au magazine « Treasure Hunter », un certains Brian Cross, de la région Nord-Ouest, fait diffuser un message en donnant son adresse et en invitant toutes les personnes intéressées à le contacter. C’est une réussite et il reçoit beaucoup de demandes. De cette initiative naîtra l’un des plus puissants clubs de détection, le Club de Détection Métallique ( MDC ) du South Lanc’s et du Cheshire. ( Région Nord-Ouest du Royaume-Uni ).
👉 1979 : « L’impératif de l’union et la naissance de la première Fédération » :
Brian Cross, rejoint par John Fargher, prennent conscience ( comme de nombreuses autres personnes ) de l’impérieuse nécessité de s’unir avec d’autres clubs pour former une fédération afin de renforcer le loisir et être en mesure de se défendre contre la mauvaise publicité croissante faite par les anti et le monde archéo qui prend peur.
Motivé, Brian Cross prend la route avec son camping-car et rend visite à de nombreux clubs pour les convaincre de créer une fédération.
Le 26 juillet 1979, la persévérance de Brian paie : 5 clubs, tous créés entre 1976 et 1979 avec 18 représentants, décident de s’unir pour créer la toute première fédération : la « Fédération du Nord-Ouest ».
Les objectifs de cette jeune fédération sont déjà clairs à l’époque !
«protéger les intérêts des utilisateurs de détecteurs de métaux du Nord-Ouest, de promouvoir une bonne image du loisir auprès du public et d’encourager tous les utilisateurs de détecteurs de métaux à se conformer à un code de conduite ».
👉 1979 : « Le camp d’en face » :
Parallèlement, et toujours en 1979, le Conseil de l’Archéologie Britannique ( CBA ) planifie sa contre-attaque et prépare sa campagne « STOP » (STOP : Stop Taking Our Past ) « ARRÊTER DE PRENDRE NOTRE PASSÉ » »
Le CBA est alors soutenu par plusieurs autres groupes d’archéologues.
Son but est de sérieusement limiter voire interdire totalement la détection des métaux.
👉 Novembre 1979 : « Rétablir la vérité : le Groupe DIG » :
En réponse directe à la campagne STOP, un groupe se crée pour contrer toute forme de désinformation préjudiciable à la DM : le Groupe d’Information de la Détection ( Detector Information Group – DIG)
L’objectif est de mieux faire connaître le monde de la DM au grand public et de remettre en question le système « STOP » à tous les niveaux, y compris les ministères.
Toujours en novembre, les représentants de la Fédération du Nord-Ouest rencontrent ceux du DIG. Les échanges positifs montrent que le même but est recherché par les deux structures : la création d’un organisme national afin de donner une certaine crédibilité au loisir.
👉 Décembre 1979 : « Se faire entendre » :
Le 16 décembre 1979, à l’initiative de DIG, plus de 1 000 prospecteurs de tout le pays descendent sur la place du Parlement, et débute une marche vers Downing Street pour présenter une pétition au numéro 10.
👉 1980 : « Antis DM contre Fédération du Nord-Ouest & DIG : l’année de tous les combats » :
La campagne STOP est lancée par les anti-DM le 12 mars 1980. Elle s’accompagne d’affiches grotesques et de dessins humoristiques dépeignant chaque prospecteur avec la même caricature.
Les titres sont clairs :  » signalez leurs activités s’il vous plaît et encouragez les poursuites judiciaires « . 😮😡
Des pressions sont exercées sur les Conseillers locaux pour interdire les prospecteurs sur leur territoire.
( NDLR : Y voyez-vous une certaine similitude avec un petit groupe d’extrémistes bruyant en France aujourd’hui ? )
La Fédération du Nord-Ouest est désormais forte de 12 clubs et 30 délégués. Les dirigeants de cette fédération, en collaboration avec les dirigeants du DIG, mènent des négociations difficiles et des rencontres avec les nombreux clubs du Sud de l’Angleterre et de ces alentours durant plusieurs mois.
Juillet 1980 : le groupe DIG adresse une autre pétition à la Chambre des lords contre la Clause 100 du projet de loi sur le comté de Kent, qui constituait une tentative de restriction du loisir dans tout le comté. ( NDLR : un peu comme les arrêtés préfectoraux en France ) Succès : la pétition est entendue.
Quelques mois plus tard, DIG est invité à Paris à une réunion du Conseil de l’Europe et de la commission de la culture et de l’éducation. En juin 1981, le groupe assiste également à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe pour discuter d’un rapport sur les détecteurs de métaux et l’archéologie et contribuer à son rapport.
👉 1981 : « L’échec des antis et l’avènement du puissant NCMD »
Grâce au groupe DIG, la campagne STOP ne durera finalement qu’un an à peine ( 1980-1981 )
Il est admis que cette campagne anti-DM a fait beaucoup plus de mal que de bien et qu’elle a certainement été à l’origine de la fracture et de la relation hargneuse entre les prospecteurs et les archéologues, en attisant la haine entre les deux camps.
Son échec accélère la galvanisation des groupes de détection dans tout le pays. Brian Cross continue de battre la campagne dans son fidèle camping-car, recrutant les autres clubs du Nord-Ouest.
Le samedi 9 mai 1981, plusieurs clubs du sud du pays se réunissent et en juillet 1981 une deuxième puissante fédération voit le jour : la « Fédération du Sud ».
Quinze clubs se fédèrent, couvrant une vaste zone du Sud-Est.
La presse spécialisée, les réunions au sein des différents clubs ( associations ) et le bouche à oreille relaient ce message d‘encouragement afin que d’autres régions se constituent aussi en Fédérations.
Le 15 septembre 1981, une délégation de la Fédération du Sud part rencontrer les représentants de la Fédération du Nord-Ouest.
Le 21 novembre 1981 a lieu un évènement HISTORIQUE dans l’histoire de la détection de métaux au Royaume-Uni : la Création du Conseil National pour la Détection Métallique ! ( CNDM ) 😍😍
Presque immédiatement, l’appel lancé pour que plus de Clubs se regroupent fut entendu partout et d’autres Fédérations commencèrent à émerger, unissant leurs forces et renforçant le Conseil National.
✊✊ Voilà donc comment en seulement 28 mois, un petit groupe d’amateurs dévoués venus des quatre coins du pays est parvenu à réunir plusieurs clubs indépendants au sein de Fédérations ( dans les régions ) et ces Fédérations au sein d’une organisation nationale👍👍
Aujourd’hui, le Conseil National pour la Détection Métallique (NCMD), est une organisation professionnelle qui compte une très grande communauté de membres. Il assure également une présence dans de nombreux comités et ministères.
Les fédérations ci-dessous sont les huit Fédérations réparties en huit régions qui sont actuellement les membres du Conseil National de la Détection Métallique au Royaume-Uni.
DEUX FÉDÉRATIONS FONDATRICES DU NCMD :
FÉDÉRATION DU NORD-OUEST, fondée en 1981 ( 5 clubs à l’origine )
FÉDÉRATION DU SUD, fondée en 1981 ( 15 clubs à l’origine )
+ 6 AUTRES FÉDÉRATIONS :
FÉDÉRATION DES MIDLANDS, fondée en 1981 ( 4 clubs à l’origine)
FÉDÉRATION ANGLICANE, fondée en 1982 ( 3 clubs à l’origine )
FÉDÉRATION NORD-EST, fondée en 1982 ( 3 clubs à l’origine )
FÉDÉRATION DU YORKSHIRE, fondée en 1983 ( 5 clubs à l’origine )
FÉDÉRATION ÉCOSSAISE, fondée en 1985
FÉDÉRATION DE L’OUEST, fondée en 1987 ( 4 clubs à l’origine )
Source : Document transmis par le NCMD – Traduction SPoT
Plus d’informations sur : https://www.ncmd.co.uk/